Home

L'art lié a l'économie numérique moderne

Les derniers chiffres du rapport sur le marché de l'art Tetaf, publié par la Fondation européenne des Beaux-Arts, montrent qu'en 2016, les ventes sur le marché mondial de l'art ont atteint environ 45 milliards de dollars, soit une hausse de 1,7 pour cent par rapport à 2015. Les États-Unis demeurent le plus grand pays du marché mondial de l'art, avec 29,5 % des parts de marché, suivis du Royaume-Uni et de la Chine avec respectivement 24 % et 18 %.

 

Pour Julien Kouchner, bien que l'industrie demeure rentable, elle change lentement. Un secteur considéré comme difficile à pénétrer et résistant au changement, quelques acteurs du secteur visent à faire le pont entre le monde numérique moderne et le secteur des arts de luxe.

 

La cryptodevise

 

En juillet 2017, la galerie d'art moderne de Dadiani est devenue la première au Royaume-Uni à accepter sept types de monnaies cryptographiques en paiement: bitcoin, ethereum, ethereum classic, litecoin, ripple, dash et NEM.

 

Dadiani a déclaré à Bitcoin Magazine que la décision d'introduire la cryptodevise n'était pas une décision instinctivement dictée par la demande, mais plutôt par le désir d'encourager la demande et de fusionner les deux marchés.

 

Sur le plan pratique, Julien Kouchner précise que l'introduction de la monnaie cryptographique va élargir le marché, facilitant l’accès de l’art à de nouveaux d'acheteurs.

 

De nombreux millionnaires bitcoin sont incapables d'encaisser leur monnaie numérique, puisque les banques ne convertissent pas de grandes quantités de cryptodevises pour de l'argent ", a-t-elle ajouté.

 

Depuis l'introduction de la monnaie numérique, la galerie d'art a vendu un certain nombre de pièces. À l'avenir, toutes les œuvres d'art, dans toutes les expositions, seront disponibles à l'achat dans les monnaies numériques disponibles. Dadiani dit que les artistes sont partants et tiennent à ce que leurs œuvres soient vendues par ce moyen.

 

Toutes les pièces que nous vendons peuvent encore être achetées dans la monnaie nationale, mais l'achat par monnaie cryptographique permet aux acheteurs d'acquérir une oeuvre d’art d’égal à égal, face à face, sans l'intervention d'une autorité centralisée ", a déclaré Dadiani.

 

Il est à espérer qu'en poursuivant la mondialisation de son activité et en élargissant sa clientèle, Dadiani Fine Art séduira les millionnaires de bitcoin qui cherchent à acheter des actifs par le biais de la cryptodevise.

 

La monnaie numérique est adoptée par des gens de tous âges, de toutes croyances et de toutes classes, et comme cela se produit dans d'autres secteurs, il n'y a aucune raison pour que le fossé entre le monde numérique moderne et le secteur du luxe ne puisse être comblé.