Home

L'histoire du journalisme par Stéphane Demazure

Journaux
Stéphane Demazure vous explique l'histoire du journalisme en France

On appelle histoire du journalisme, d’un point de vue historique, le développement du journalisme en tant qu’activité régulière et reconnue basé sur l’élaboration et la diffusion d’informations, indique Stéphane Demazure.

En effet, le journalisme s’est progressivement étendu au fur et à mesure des siècles, avec une tendance à la hausse de la diffusion d’informations diverses et variées parmi les citoyens. A partir de la fin du 17ème siècle, les journaux ont représenté le principal moyen de diffusion de l’information.

A cette époque se sont également ajoutés les magazines, au XXème siècle la radio et la télévision et au XXIème Internet. Une étude comparative menée par Guillamet tire les conclusions suivantes : on peut définir l’histoire du journalisme selon plusieurs périodes : la période antique ou artisanale (1609-1789), la période moderne ou libérale (1789-dernier quart de siècle du XIX), le contemporain ou industriel (dernier quart de siècle du XIX- dernier quart du XXe).

Ensuite vint l’apparition d’un nouveau média qu’est Internet, en 1994. Le journalisme s’est étendu grâce à l’essor de la technologie et du commerce, marqué par l’avènement de techniques spécialisées pour l’enregistrement et la diffusion de l’information, rappelle Stéphane Demazure, spécialiste en journalisme.

Ainsi, vitesse et quantité d’informations disponibles se sont considérablement améliorées au fil des siècles. Il faut savoir que le métier de journaliste fut très controversé : comment parler de journalisme, de diffusion d’information, sans parler de censure par exemple ? En effet, le principe de protection des sources d’information des journalismes n’a été reconnu que très lentement.

Différentes sortes de journalisme

En fait, selon Stéphane Demazure, l’on ne devrait pas dire « journalisme » mais « journalismes ».

En effet, plusieurs styles journalistiques sont nés au cours des siècles :

-les faits divers : originaires des colporteurs du Moyen-Âge qui transmettaient les évènements importants des villages voisins. Bien plus tard, au XVIe siècle on parle de faits divers tragiques tels que les meurtres, les viols ou accidents racontées sous forme de récit. A cette époque, ce type de journaux est de faible qualité.

-Des textes sont ensuite placardés en public et distribués dans des habitations par François de Sale, prêtre catholique savoyard. Ce dernier est également, comme l’on peut s’en douter, homme d’écriture si bien qu’il est depuis 1923 considéré comme le saint patron des journalistes et des écrivains dû à son recours à l’imprimerie.

-Viennent ensuite les informations gouvernementales, publiées pour la toute première fois par La Gazette; en 1631. Le sujet principal du journal est donc la politique.https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Gazette_(France) - Les opinions politiques sont quant à elles diffusés via des libellés, hélas parfois censurés, déplore Stéphane Demazure.

-En 1831, on voit apparaître la presse loisir avec notamment des feuilletons et des petites annonces. Ce sont d’ailleurs celles-ci ainsi que la publicité qui permettent de financer ces journaux. Ce type de presse est donc largement abordable et accessible à tous, et c’est celle qu’aborde Maupassant dans Bel-ami. Cependant, elle souffre d’une mauvaise réputation et ce encore maintenant. Pourtant, de grands auteurs tels que Balzac ou Dumas ont débuté à travers ce type de presse.

-A la fin du XIXeme siècle apparaît le journalisme de reportage et de découvertes. Colonisation et nouveaux moyens de transports sont deux phénomènes qui facilitent grandement le travail des journalistes pour rédiger des reportages de destinations éloignées. -1920 voit l’apparition d’interviews avec la radio -

Deux types de reportages naissent par la suite : le reportage photo notamment sur de grands évènements historiques (ex : Seconde Guerre Mondiale) et le reportage subjectif visant à partager des opinions au détriment de l’objectivité. L’ironie est alors de mise dans ce type de journal.

-En 1974, l’affaire du Watergate prouve combien les sources d’info des journalistes sont importantes. On voit alors arriver la presse de révélations, indique Stéphane Demazure. Ce sont deux journalistes qui vont révéler l’affaire et pousser le président à démissionner.

-Enfin, le reportage BD : l’une des références en la matière, Joe Sacco est écrivain de bande dessinée. C’est avec l’essor de ce type d’art que va se développer le journalisme reportage BD.

Quelles sources d’information pour le journalisme ? Indications par Stéphane Demazure

Grands évènements, guerre, faits divers, crimes…le journalisme cherche souvent le scandale, le choc, le drame. Le journaliste agit alors comme témoin de choses que le grand public n’a pas vu. Toutefois, Internet et la télévision viennent chambouler ce schéma avec la possibilité d’avoir des infos en continu. Les sites et blogs permettent à tout un chacun de devenir son propre rédacteur en chef, comme Stéphane Demazure qui a lui été rédacteur en chef dans de nombreux journaux.