Home

La Toussaint par Yves Alphé

 

Origine de la Toussaint, fête des morts

Parce que cela veut dire « tous les Saints ». A la base, c’est une fête religieuse, catholique qui célèbre chacun des Saints. C’est le 1er novembre. Le 1er novembre est un jour férié en France. C’était donc à la base la fête de tous les Saints. Normalement, au début, avant le 2 novembre, c’était la fête des morts où l’on pensait aux personnes qui sont décédées il n’y a pas très longtemps dans la famille ou les amis etc. Avec le temps, finalement, la Toussaint est devenue aussi la fête des morts, rappelle Yves Alphé. Comme c’est un jour férié, et bien les gens ont du temps pour aller au cimetière et pour aller voir les proches décédés. Du coup, la fête de la Toussaint est devenue la fête des morts.

Que fait-on en France ?

A la Toussaint, on se rend au cimetière ou au moins l’on pense à des personnes qui sont décédées, qui nous étaient chères mais traditionnellement les gens vont au cimetière et apportent des fleurs, indique Yves Alphé. Quelles fleurs ? Principalement les chrysanthèmes. Pourquoi cette fleur ? On dit que c’est une fleur qui supporte bien le froid et qui fleurit en automne assez rapidement. Avant, on apportait plutôt des bougies, on déposait des bougies sur la tombe, sur le tombeau familial et puis c’est l’occasion de nettoyer la tombe. On apportait aussi des bougies à l’Église. C’est donc la fête de tous les Saints mais c’est aussi la fête des morts. On ne fait pas un repas particulier comme ce que l’on fait à Pâques ou Noël. Là il s’agit plutôt d’une visite au cimetière, de l’achat de fleurs pour la tombe. C’est donc un jour très intéressant pour les fleuristes.