Le musée d'art moderne de la ville de Paris : une découverte tout en couleur

 

Le musée d'art moderne de la ville de Paris ou MAMVP est un fascinant musée d'art français. Celui-ci propose une importante collection municipale d'art moderne et contemporain à travers plus de 10 000 œuvres. Ces dernières dévoilent particulièrement l'art depuis le fauvisme et elles se focalisent sur les mouvements artistiques liés à la capitale française et à la scène européenne. C'est un lieu d'intérêt à privilégier durant un séjour à Paris, surtout pour les adeptes de l'art et de la culture.

Pourquoi visiter des musées en voyage ?

Peu importe la destination de votre choix, que vous soyez aux États-Unis, au Japon ou encore au Mexique, la découverte culturelle doit toujours être mise en avant. Quel que soit votre mode de voyage, que vous optiez pour un séjour de luxe ou classique, une visite culturelle permet surtout d'avoir plus de connaissances sur l'histoire, les origines et les traditions d'un pays. Souvent, ces informations sont accessibles dans les musées, qui exposent un grand nombre d'objets, manuscrits, œuvres d'art et cinématographie. Cependant, il n'est pas nécessaire d'aller ailleurs pour les découvrir. L'Hexagone regorge de musées tout aussi intéressant les uns les autres comme celui du musée d'art moderne de la ville de Paris ou MAMVP.

Le musée d'art moderne de la Ville de Paris est localisé au cœur de Paris en bordure de Seine, exactement entre les Champs-Élysées et la Tour Eiffel. De par sa localisation, le site est facilement accessible. Vous pourrez y accéder en un rien de temps puisqu'il est situé dans un magnifique bâtiment dédié à l'exposition internationale de 1937, juste en face du « Palais de Tokyo. Il faut savoir que le musée est ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 18 h. Pour une expérience envoûtante, des expositions temporaires peuvent être proposées la nuit tous les jeudis jusqu'à 22 h. C'est l'endroit idéal pour admirer des chefs-d’œuvre prestigieux d'artistes très célèbres.

Les collections et le déroulement des visites

Il est important de savoir que le musée en tant que tel a été inauguré en 1961. Il est spécialement dédié à la création contemporaine sous toutes ses formes. De ce fait, la sculpture, la peinture, les photographies et la vidéo sont à l'honneur. Cependant, le musée abrite diverses collections permanentes très riches rassemblant plus de 8 000 œuvres révélant les nombreux courants de l'art du XXe siècle comme l'école de Paris, le fauvisme, l'art décoratif des années 30, le cubisme, le nouveau réalisme ou abstraction.

Durant la visite du site, donc, les visiteurs pourront savourer et admirer les œuvres d'artistes marquant ce siècle comme Pablo Picasso, Henri Matisse, Juan Gris, Yves Klein et nombreuses autres célébrités dans l'univers artistique. Il y a également d'autres expositions monographiques à des artistes reconnus comme Dan Flavin, Pierre Bonnard, Raoul Dufy et bien d'autres. Le département contemporain ou ARC, présente, lui aussi, des créations nationales ou internationales à travers des expositions thématiques et monographiques axées sur les nouvelles tendances de l'art.

Quelques informations complémentaires

En général, si vous souhaitez visiter le musée, des audioguides seront disponibles. Elles peuvent se dérouler en 3 langues, à savoir en français, en anglais ou en allemand. À part la visite d'observation des expositions, une librairie et des activités pédagogiques sont aussi accessibles. Par rapport aux collections permanentes, d'importantes expositions temporaires sont organisées dans le musée chaque année. Du côté de la Salle Noire, trois expositions consacrées à la vidéo ont toujours lieu chaque année. Outre les expositions, comme service supplémentaire, une cafétéria est ouverte aux visiteurs pour pouvoir se reposer après les visites.

 

Le peintre Cézanne

Présentation

Paul Cézanne (1839-1906) était un peintre impressionniste originaire de la ville d’Aix en Provence. Il est considéré comme étant le précurseur du mouvement post-impressionnisme et du cubisme. Il apparaît, un peu paradoxalement, comme étant dans le flux de l’esprit classique français tout en innovant radicalement en employant des formes géométriques pour ses représentations de portraits, de natures mortes et de paysages. Certains le considèrent même comme étant le Père de l’Art moderne.

Jeunesse et premiers travaux

Issu de la bourgeoisie provinciale, Paul Cézanne est le fils d’un chapelier aixois et d’une de ses anciennes ouvrières, le couple n’étant alors pas marié. Il effectue ses études à Aix en Provence où il acquiert une solide culture classique et se lie d’amitié avec Emile Zola par le biais du même collège qu’ils fréquentent.

A partir de 1857, sa vocation artistique commence à s’affirmer alors qu’il suit les cours de l’école gratuite de dessin. Toutefois, son père le destine au droit et l’inscrit à la faculté de droit un an plus tard. Paul Cézanne souhaite cependant partir étudier la peinture à Paris, ce pour quoi il finit par avoir l’approbation de son père. Une fois à Paris, le futur illustre peintre fréquente l’Académie Suisse où il rencontre Pissaro et Guillaumin. Néanmoins, il échoue au concours d’entrée à l’Ecole des Beaux Arts en raison d’un style trop coloré. Il est alors contraint de revenir à Aix travailler dans la banque familiale, son père s’étant reconverti dans le secteur bancaire.

Cézanne ne délaisse pas sa passion pour autant, si bien qu’il repart un an plus tard à Paris se réinscrire à l’Académie suisse. Son séjour à Paris lui permet de recevoir un apprentissage artistique traditionnel, de travailler sur le modèle de l’Académie Suisse et de fréquenter le musée du Louvre ce qui lui permet de remplir de nombreux carnets de croquis d’après les maîtres.

Son amitié avec Zola perdure ; ce dernier soutenant Cézanne moralement, intellectuellement et même financièrement. Cézanne fait également la connaissance de Monet, Sisley, Bazille, Renoir, puis, plus tard en 1866, Manet.

Premiers travaux, premier style

Si ses amis peintres sont du courant impressionniste, Cézanne ne partage avec eux, artistiquement parlant, que le désir de nouveauté et l’esprit de révolte contre les normes académiques. Lors de ses premières œuvres, Cézanne est influencé par l’art de Delacroix et le style de Courbet lorsqu’il peint ses premiers portraits et paysages. En revanche, comme il apprend en autodidacte, Cézanne produit des peintures imparfaites et moins homogènes que ses collègues impressionnistes. Ses peintures offrent déjà des thématiques diverses et variées : portraits, scènes historiques, natures mortes, paysages de sa région natale la Provence etc.

Dès 1863, Paul Cézanne se heurte à des refus lorsqu’il propose ses œuvres au jury du Salon Officiel de Paris, malgré le soutien dont il dispose. Six ans plus tard il rencontre Hortense Fiquet, sa future compagne dont il peindra de nombreux portraits.

Contacts avec Pissaro

Paul Cézanne fonde une famille avec Hortense Fiquet dès 1872 avec la naissance de leur fils, Paul. Il commence ensuite à travailler avec Pissaro à Pontoise puis à Auvers-sur-Oise et consacre son style de peinture au paysage sur le motif. Pissaro sera alors d’une grande aide par son influence impressionniste sur les travaux de Cézanne. La représentation exacte de la nature deviendra ainsi sa préoccupation majeure durant cette période.

S’il parvient à participer à la première exposition impressionniste en deux ans plus tard, ses œuvres seront mal reçues si bien que Cézanne refusera d’y envoyer ses œuvres en 1876. En revanche, il retente sa chance pour l’exposition de l’année suivante, mais là encore c’est un échec. Dégoûté et meurtri, le peintre cesse alors toute participation à ces expositions.

C’est à la fin des années 1870 que Cézanne trouvera son style artistique personnel. L’une des premières œuvres représentatives du style propre du peintre est « Le pont de Maincy » vers 1885. On y remarque le traitement de couleur des arbres et une organisation picturale bien marquée. Cézanne continue de peindre des paysages à la fois d’Ile-de-France et de sa Provence natale, notamment les collines autour de la Sainte-Victoire. Le nu dans la nature sera également l’un de ses thèmes récurrents de ses tableaux.

Une popularité tardive

Cézanne se met à l’écart du mouvement artistique et peint essentiellement à Aix-en-Provence. Il garde des contacts avec Pissaro, Renoir et Monet. Toutefois, il rompt son amitié avec Zola en 1886, année charnière car c’est aussi celle de la mort de son père. Héritant d’une fortune importante, Cézanne devient désormais indépendant financièrement.

Ses œuvres sont rarement montrées au public jusqu’en 1895 où une rétrospective organisée par un jeune marchand d’art, Ambroise Vollard, expose 150 de ses peintures, ce qui va marquer un tournant pour Cézanne. Il est alors découvert et devient une référence immédiate en matière de peinture, bénéficiant d’une véritable reconnaissance en tant que maître et précurseur.

De nouvelles expositions vont lui permettre de continuer à s’affirmer même si ça n’est que post-mortem en 1995 (soit un siècle après l’exposition charnière d’Ambroise Vollard) qu’il ne sera véritablement révélé au grand public.

Œuvres principales

Si l’on devait citer 3 œuvres principales du style impressionniste de Cézanne nous choisirions « Les grandes baigneuses » (1905), « la montagne de Sainte Victoire » (1904) ainsi que « Compotier, verre et pommes », nature morte peinte en 1880.

 

Peinture

La peinture est une forme d’art dans laquelle des fluides colorés sont appliqués sur une surface pour en faire une création nouvelle. La surface sur laquelle la peinture est pratiquée peut être de divers types : papier, toile, roche, bois, pierre, verre, béton…

La peinture peut constituer des œuvres de fiction (pure invention) ou de reproduction d’éléments déjà existants (contenu historique) ou bien mélanger des éléments réels avec des fictifs. Dans tous les cas, la peinture peut avoir un contenu narratif, symbolique ou philosophique.

Cet art fait appel à de très nombreuses techniques de réalisation. L’intensité, la couleur et le ton, le rythme sont autant d’éléments à prendre en compte lorsque l’on parle de technique de peinture.

La peinture a par ailleurs traversé les âges et a ce qui a donné naissance à de très nombreux mouvements et styles tels que l’abstraction, l’expressionnisme, le baroque, le réalisme, le romantisme…

Si la peinture permet de laisser libre cours à son inspiration, on remarque toutefois que plusieurs thèmes sont assez récurrents dans cette forme d’art : le portrait et l’autoportrait, les natures mortes, le nu, les paysages, la peinture religieuse ou encore les scènes de genre sont quelques exemples de thèmes récurrent en peinture.

 

Focus sur le peintre Paul Cézanne

Le musée d'art moderne de la ville de Paris : une découverte tout en couleur

Quel est le travail d’un chasseur de toile