Les effets positifs de la musique sur notre corps par Valentin Rialland

Effet de la musique sur notre corps par Valentin Rialland

Aujourd'hui, notre vie est rythmée par la musique et pas différents sons. Mais savez-vous vraiment de quoi le son est constitué ? Et quels sont les effets que peut avoir la musique sur notre organisme ? On fait le point avec un expert en la question, le dj professionnel Valentin Rialland.

Le son et ses effets sur la santé et sur le cerveau

Un son est en fait une simple onde qui se déplace de manière horizontale jusqu'à nos oreilles. Ce son est ensuite traduit en signal nerveux pas un organe situé dans l'oreille interne appelé coquelet. Cet organisme va transformer les ondes en signal nerveux. Ces signaux vont atteindre le centre auditif du cerveau. Ensuite, différentes réactions vont se produire selon la musique écoutée et la personne comme l'indique Valentin Rialland.

Est-ce que la musique peut nous rendre plus heureux ?

Lorsqu'on écoute une musique qui nous plaît, une musique consonante, à on une zone très importante du cerveau, le circuit du plaisir et de la récompense, qui s'allume. C'est d'ailleurs le but que recherche tous les dj d'aujourd'hui : l'art d'être dj, c'est là capacité à stimuler cette zone très importante du cerveau nous distingue complètement de l'ordinateur, car un ordinateur ne l'aura jamais.

Cette zone nous donne envie de vivre car nous allons y secréter des substances comme les neuromédiateurs, des substances chimiques comme la dopamine. La dopamine on en parle beaucoup car c'est le neuromédiateur du plaisir. Il faut avoir la bonne dose, mais Valentin Rialland confirme que la musique stimule cette dopamine. La musique va aussi stimuler une autre substance qu'on appelle la sérotonine que l'on retrouve aussi dans tous les antidépresseurs. Donc ça va être le côté antidépresseur de la musique. Et puis la musique atteint aussi les endorphines.

On secrète de la morphine et parfois en écoutant de la musique on a des frissons qu'on aura jamais en entendant quelqu'un parler. Donc ces frissons qu'on peut avoir même en écoutant une chanson de variété très simple qui surviennent à l'improviste, c'est une libération d'endorphine qui a la capacité de calmer les douleur. La musique libère aussi de l'adrénaline et la musique est source de plaisir.

Une chanson n'a pas les mêmes effets d'une génération à une autre

Il y a beaucoup de musique qui peuvent paraître inaudibles à certaines générations alors que pour d'autres générations c'est quelque chose de très tonifiant qui permet de faire le plein d'énergie. Toutes les substances citées par Valentin Rialland ont un effet euphorisant et si on monte dans l'histoire de la musique, l'une des première fois où on mentionne la musique pour donner le moral, c'est dans la Bible : c'est David qui joue de la lyre comme un remède contre la tristesse et les angoisses.

 

Votre guide des festivals par Valentin Rialland

 Valentin Rialland - festivals

Vous avez envie de faire la fête cet été ? Ça tombe bien car la saison des festivals - festival 2017 a démarré. Par contre, vous en avez marre d'entendre parler toujours des même festivals ? Dans ce cas, cet article rédigé par Valentin Rialland, jeune DJ professionnel de la scène française va vous aider à découvrir de nouveaux événements musicaux exclusivement en Croatie.

 

Commencez par le festival Fresh Island

Preuve que la folie croate vient sous différentes formes, Le festival Fresh Island est différents de nombreux autres événements en Croatie. Sont mis de côté les paillettes, les lasers, le boom boom de la techno. Comme le précise Valentin Rialland, la musique ici se concentre presque exclusivement sur les sons urbains, allant du Hip-Hop, au Rap et au R'n'B. Ceux qui sont désintéressés par le rap old-school et les bombes vocales devraient sans doute chercher ailleurs. Sinon, laissez-vous tenter !

  • Où ? Plage de Zrce, Ile de Pag
  • Quand ? Du 11 au 13 mai
  • Tarif : A partir de 129 EUR
  • DJ à l'affiche : Krept & Konan, Mike Skinner, Sean Paul
  • Site web : www.fresh-island.org

Rendez-vous au Soundwave Festival

Il s'agit de l'un des plus important festival de l'été en Croatie. Nombreux sont les fêtards a considérer que le festival Soundwave définit à lui seul l'éthique du voyage de la fête. Car c'est bien plus qu'un festival, comme le souligne Valentin Rialland. On retrouve plusieurs scènes installées en bord de mer, mais ce qui rend cet événement si spécial, se sont les 13 sets sur des bateaux, une première cette année.

Plusieurs sont disposés intelligemment sur le lieu de l'événement, permettant de satisfaire facilement et rapidement l'ensemble des festivaliers. Rendez-sur Youtube pour la video Sound Wave Festival 2016. Plus qu'un festival - pas moins 13 séances de bateaux prévues pour la neuvième édition cette année, des bars locaux incroyables, des paysages pittoresques et de l'esprit communautaire - ce pourrait être le billet le plus varié de l'Adriatique.

  • Où ? The Garden, Tisno
  • Quand ? Du 27 au 31 juillet
  • Tarif : A partir de 129 EUR
  • DJ à l'affiche : Alexander Nut, The Pharcyde, Roni Size
  • Site web : www.soudwavecroatia.com

Outlook Festival : l'héritage croate

Le plus grand "soundsystem" en Europe devraient être fier de tout ce qu'il a accompli. Cette année, le festival a atteint avec succès la dixième édition. Le line-up est composé de grands DJ internationaux mais également de nouveaux noms de la scène locale croate. Ce qui signifie que les style musicaux seront très variés en passant par la techno, la house et la minimale.

  • Où ? Fort Punta Christo, Pula
  • Quand ? Du 7 au 10 septembre
  • Tarif : A partir de 130 EUR
  • DJ à l'affiche : Dub Phizix & Strategy, Pharoahe, Randall
  • Site web : www.outlookfestival.com

Musique

Nul besoin d'être un maestro pour apprécier les douces sonorités de la musique ! Ici l'on découvrira bien entendu plusieurs artistes francophones comme étrangers, mais aussi des sonorités plus "exotiques" avec des instruments de musique peu connus ou encore des actualités de concerts et évènements musicaux en France et à travers le monde.

 

Thibault Gond vous présente les origines de l'Opéra

Votre guide des Festivals par Valentin Rialland

Les effets positifs de la musique sur notre corps par Valentin Rialland

Les origines de l’Opéra par Thibault Gond

L'histoire de l'Opéra décryptée par Thibault Gond

La forme artistique de l'Opéra est née en Italie au cours des XVIe et XVIIe siècles, elle fait appel à des traditions plus anciennes de divertissement médiéval et aux courtisans durant la Renaissance. Le mot « Opéra », qui signifie «travail» en italien, a été utilisé pour la première dans le sens musical et théâtral moderne en 1639 et s’est répandu bientôt dans les autres langues européennes. Les premiers opéras étaient des productions modestes par rapport à d'autres formes de la Renaissance du théâtre chanté, mais ils devinrent bientôt plus somptueux et ont pris sur les mises en scène spectaculaires du genre précédemment connu sous le nom intermedio. Thibault Gond

Dafne de Jacopo Peri a été la première composition considérée comme un opéra, telle qu'elle est comprise aujourd'hui, mais avec seulement cinq parties instrumentales, il se rapprochait beaucoup plus d’un opéra de chambre tel que l'intermedi précédente ou les opéras de Claudio Monteverdi quelques années plus tard. Il a été écrit au cours de 1597, en grande partie sous l'inspiration d'un cercle d'élites d’humanistes florentins lettrés qui se sont réunis sous le nom de «Camerata». De manière significative, Dafne a été une tentative de faire revivre le drame grec classique, une partie de la reprise plus large de l'antiquité caractéristique de la Renaissance. Les membres de la Camerata ont considéré que les parties «chœur» de drames grecs avaient été initialement chantés, et peut-être même l'intégralité du texte de tous les rôles; l'opéra a donc été conçu comme un moyen de «restaurer» cette situation. Le livret a été édité par Ottavio Rinuccini, qui avait écrit une partie de la  Medici intermedi en 1587, dans lequel Peri avait également été impliqué; Rinuccini semble avoir recyclé une partie du matériel, au moins de la scène illustrée à droite. La plupart de la musique pour "Dafne" a malheureusement été perdu (le livret a été imprimé et survit), mais l'un des nombreux opéras de Peri, Euridice, datant de 1600, est la première partition d'opéra à avoir survécu jusqu'à nos jours.

Les Traditions de mise en scène de la musique chantée et le drame remontent aux deux formes laïques et religieuses du Moyen Age et à l'époque l’opéra apparaît sous le nom intermedio en italien il avait toutefois de nombreux équivalents dans divers pays. Thibault Gond

Les origines italiennes de l’Opéra

L’œuvre de Peri, cependant, ne se pose pas dans un vide créatif dans le domaine du théâtre chanté. Une condition sous-jacente à la création de l'opéra était bonne la pratique de la monodie. Monody est le seul chant / réglage d'une mélodie de façon spectaculaire, conçue pour exprimer le contenu émotionnel du texte qu'il porte, qui est accompagné d'une séquence relativement simple d'accords plutôt que d'autres parties polyphoniques. Les compositeurs italiens ont commencé à composer dans ce style fin du 16ème siècle. Ensuite la pratique de la scène madrigaux polyphoniques avec un chanteur accompagné d'une interprétation instrumentale des autres parties, ainsi que la popularité croissante des plus populaire, genres vocaux plus homophones tels que l'frottola et villanella se sont déployées. Dans ces deux derniers genres, la tendance croissante est vers une texture plus homophonique, avec la partie supérieure mettant en vedette, une mélodie active élaborée, et les plus basses (généralement ce sont des compositions en trois parties, par opposition aux quatre-or-plus- partie madrigal) une structure porteuse moins active. De ce fait, il était seulement un petit pas à la monodie à part entière. Tous ces travaux ont eu tendance à mettre la poésie humaniste d'un type qui a essayé d'imiter Pétrarque et ses disciples Trecento, un autre élément de la tendance de la période vers un désir de restauration des principes qu'elle associé à une notion de l'antiquité. Thibault Gond

Le Ballet de cour français et les maques anglais

En plus de l'opéra en Italie, durant la même période de la fin du 16e au début du 17 e siècle se sont développé les formes particulières nationales du ballet de cour français, dans le cadre de la cour des festivals de Catherine de Médicis, et le masque anglais, qui étaient semblables à l'italienne intermedi à bien des égards, y compris en mettant l'accent sur la mise en scène spectaculaire. Dans les deux cas, la principale différence en dehors de style musical local était une plus grande participation du public sous la forme de danses organisées ou procession. A cette époque, bien sûr, le public se composait principalement des nobles et des courtisans invités,(bien que l’intermedi de 1589 Medici a été répété trois fois pour un plus large public). Le masque anglais a également comporté une «revel», culminant dans lequel les artistes ont dérivé dans et cabrioles avec le public. L’Opera a été importé dans les deux pays dans le milieu du 17ème siècle, où il fusionne avec les genres naissants locaux. Cela a conduit à la domination du ballet à l'opéra de la tradition française

Thibault Gond